Bienvenue sur notre nouveau site, dont l’objectif premier est de vous offrir une information claire, complète et conviviale. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter via notre service de clavardage. Bonne visite!

Le CAIJ au fil du temps

Dès le départ l’intention était de faire du CAIJ une organisation fondée sur l’expertise, sur une utilisation intensive des technologies de l’information et en mesure de gérer efficacement un environnement informationnel mixte (papier et support électronique), qui caractérise la diffusion de l’information juridique.

1811


Création de la bibliothèque du Barreau de Québec.

1828


Création de la Société de la bibliothèque (Bibliothèque du Barreau de Montréal).

1981 – 1982


Création du Réseau de bibliothèques de Barreau Inc. et du Réseau des bibliothèques de droit du district d’appel de Québec.

Pour des raisons financières, plusieurs sections ont éprouvé des difficultés à développer et à maintenir un niveau de collection et de service à la hauteur des attentes des membres. Au cours des années 1980, il fut alors décidé de créer deux réseaux de bibliothèques, l’un couvrant la Division d’appel de Montréal et l’autre la Division d’appel de Québec, et ce, pour permettre une diffusion plus efficace de l’information juridique en province. Toutefois, les bibliothèques du Barreau de Montréal et du Barreau de Québec sont demeurées autonomes.

1993 – 1999


Création du Réseau des bibliothèques de droit du Québec (RBDQ).

Le système par divisions d’appel n’ayant pas répondu pleinement aux attentes des parties concernées, il est alors convenu de créer une corporation unique, le Réseau des bibliothèques de droit du Québec Inc., distincte du Barreau du Québec. Sa mission était de mettre en place des bibliothèques de droit dans chacun des barreaux de section, à l’exception de Montréal et de Québec. 

1999 – 2001


Création du Réseau de l’information juridique de Québec (RIJQ).

Le Barreau du Québec commande à la firme Inforges, un rapport sur l’accès à l’information juridique pour ses membres. Les membres du RBDQ décident de mettre fin aux opérations de la corporation et de confier au Barreau du Québec la tâche d’élaborer la mise en place d’un nouveau système de diffusion de l’information juridique en maintenant des services de base. 

Un nouveau réseau est né, le RIJQ et Me Michel A Pinsonnault, ex-bâtonnier de Montréal est nommé président, bien que les bibliothèques des barreaux de section de Montréal et de Québec n’en fissent pas partie.

Les enjeux :

  • Financement annuel inadéquat.
  • Nécessité de mise en commun des ressources, mais absence de normes compatibles.
  • Absence généralisée d’innovation technologique permettant la diffusion plus efficace et rapide de l’information juridique.
  • Nécessité de mise en place de nouveaux services.
  • Diversité ou absence de personnel dans les bibliothèques.

2001


Création du CAIJ le 6 décembre 2001.

Le CAIJ ne pourrait être ce qu’il est sans la vision des pères fondateurs qui ont bâti cette organisation, soit :

  • Le très honorable juge Richard Wagner, C.P., juge en chef du Canada, 
  • L’honorable juge Michel A. Pinsonnault
  • L’honorable juge Clément Samson
  • Me Pierre Mazurette, Ad. E., c.r.

Entrée en fonction de L’honorable Michel A. Pinsonnault, J.C.S. à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2001-2002).

Extrait du discours du lancement du CAIJ au Conseil général du Barreau du Québec du président du CAIJ, Me Michel A. Pinsonnault, le 7 décembre 2001 :

« Plus que jamais les avocats et la magistrature ont besoin d’accéder rapidement à toute l’information juridique disponible. Il faut nous projeter dans le futur et être en mesure de flairer les bonnes attitudes à adopter dès maintenant si nous voulons continuer d’évoluer dans un milieu dynamique et prospère. […] notre plus beau risque reste de faire évoluer notre profession. Créer. Aller plus loin. Inventer des solutions avantageuses à des coûts raisonnables. »

2002


Entrée en fonction du directeur général du CAIJ, M. Richard Boivin, le 4 février 2002.

M. Richard Boivin prend la direction générale du CAIJ.  Le défi à l’époque n’est pas que de satisfaire les attentes des 15 bâtonniers de section du Québec et leurs membres qui attendent des résultats rapidement, mais également de fusionner 37 bibliothèques hétéroclites et répondre aux appréhensions des auteurs et éditeurs inquiets du rôle que jouerait le CAIJ.


Entrée en fonction de l’honorable Clément Samson, J.C.S. à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2002-2006).


Mise en ligne du site internet du CAIJ www.caij.qc.ca et du premier outil de recherche du CAIJ JuriBistro BIBLIO.

Le CAIJ a mis en ligne son site Internet pour que les membres puissent effectuer des recherches dans un catalogue unifié leur permettant de consulter la collection du CAIJ à partir de leur bureau, d’accéder à leur dossier usager, de consulter leurs prêts et d’effectuer des réservations ou des renouvellements.

2004


Lancement de Concerto, le premier moteur de recherche linguistique du CAIJ.

Premier moteur de recherche qui permet de repérer de la législation, de la jurisprudence et de la doctrine en langage naturel.

2005


Lancement de Thema, pour proposer un contenu lié aux actualités juridiques.

Des salles de lecture par domaine de droit permettent d’accéder rapidement aux sources traditionnelles de droit sur le sujet choisi et de retrouver des nouveautés, des événements, des rapports et mémoires, des outils et formulaires ainsi qu’une foule de ressources utiles.

2006


Entrée en fonction de Me Pierre Mazurette à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2006-2007 et 2018-2019).


Création de la Conférence consultative.

La Conférence consultative, composée des fondateurs et des anciens présidents du CAIJ, a pour mission de constituer au fil du temps, la « mémoire collective » de l’organisation et d’assurer le maintien des objectifs qui ont présidé à la création du CAIJ et des valeurs qui ont guidé son développement.


Mise en ligne de TOPO, La banque de question documentées.

Une banque de connaissances sur une multitude de questions de recherche et de domaines de droit inspirées des demandes fréquemment posées au service de recherche du CAIJ ou composées par des praticiens œuvrant dans ces domaines.


Refonte du site Internet du CAIJ.

2008


Entrée en fonction de Me Caroline Ferland à titre de présidente du conseil d’administration du CAIJ (2008-2010).


Entente pour la mise en ligne de publications du Barreau du Québec.


Mise en ligne des Développements récents, de la Collection de droit de l’École du Barreau, de la Revue du Barreau et de Textes des conférenciers du Congrès du Barreau

2009


Mise en ligne du premier site mobile du CAIJ.

Les membres ont accès à partir de leur téléphone intelligent aux dernières acquisitions de la bibliothèque du CAIJ, aux jugements de la Cour Suprême, aux Développements récents et à d’autres contenus pertinents d’où qu’ils soient.

2010


Entrée en fonction de l’honorable Jacques G. Bouchard, J.C.S. à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2010-2012).


Acquisition et intégration de l’Index Scott des périodiques juridiques Canadiens.

2011


Lancement de la troisième version du site Web du CAIJ, du moteur de recherche UNIK et d’une sélection de titres de Wilson & Lafleur.

Le nouveau moteur de recherche du CAIJ, UNIK, s’utilise de façon intuitive en inscrivant des mots-clés avec ou sans l’utilisation de règles d’écriture et des opérateurs de recherche. Il recherche dans toutes les ressources du CAIJ. Une révolution pour la recherche juridique au Québec.

2012


Entrée en fonction de Me Mathieu Piché-Messier à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2012-2014).


Obtention du prix Octas pour JuriBistro UNIK.


Obtention du prix Hugh Lawford d’excellence en édition juridique ACBD-CALL pour le moteur de recherche UNIK.


Mise en ligne d’eLOIS, l’outil de lois annotées du CAIJ.

eLOIS permet d’accéder encore plus facilement à toutes les informations relatives à chaque article : version bilingue comparée, liens vers des sources officielles, concordances, débats parlementaires, Commentaires du ministre, législation citée en jurisprudence et en doctrine… Le tout peut être consulté en ligne, imprimé ou envoyé par courriel.

2013


Mise en ligne d’eQUANTUM, la jurisprudence chiffrée.

2014


Entrée en fonction de Me Marie-Josée Garneau à titre de présidente du conseil d’administration du CAIJ (2014-2015).


Intégration à la doctrine du CAIJ de publications de cabinets. 

Premiers partenariats avec des cabinets pour intégrer leur publication au corpus de doctrine du CAIJ. Ceux-ci sont maintenant repérables dans UNIK et dans la doctrine en ligne du CAIJ.


Mise en ligne du Dictionnaire de droit québécois et canadien de Me Hubert Reid.

2015


Entrée en fonction de Me Kim Lachapelle à titre de présidente du conseil d’administration du CAIJ (2015-2017).


Le directeur général, M. Richard Boivin reçoit le mérite de l’AAP.

Le directeur général du CAIJ, M. Richard Boivin, reçoit le Mérite de l’AAP 2015. Le Mérite de l’AAP souligne l’accomplissement d’un haut fait professionnel, la réputation, le dévouement pour la cause de l’AAP et l’implication pour la défense des intérêts de la justice.

2016


Mise en ligne d’un dossier spécial sur le Nouveau Code de procédure civile.


Entrée en fonction de la nouvelle directrice générale du CAIJ, Me Nancy J. Trudel en avril 2016 en remplacement de M. Richard Boivin.

Me Nancy J. Trudel est responsable de planifier, coordonner et évaluer l’ensemble des activités et des ressources de l’organisation en vue de maintenir un niveau de satisfaction élevé des membres du CAIJ et une utilisation optimale des ressources. En outre, Me Trudel coordonne la mise en œuvre des plans stratégiques et des plans d’action de l’organisation.

2017


Entrée en fonction de Me Linda Goupil, Ad. E. à titre de présidente du conseil d’administration du CAIJ (2017-2018).


Optimisation du réseau de bibliothèques du CAIJ.

De nouvelles cartes CAIJ, du nouveau matériel de reprographie et l’ouverture de nouveaux points de services sont mis en place pour se rapprocher des usagers du CAIJ.


Lancement de nouveaux modes de communication avec les membres du CAIJ.

Un nouveau service de clavardage et une ligne directe pour le service client, ainsi que des heures étendues de contact s’organisent pour s’arrimer aux nouvelles réalités de la pratique des membres.

2018


Entrée en fonction de Me Pierre Mazurette à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2006-2007 et 2018-2019).


Mise en ligne des décisions de la Régie du logement.

À la demande générale, le CAIJ conclue une entente pour diffuser les décisions de la Régie du logement.


Accès sans frais à distance à La Référence.


Mise en ligne d’une authentification et refonte du site Web pour offrir aux membres des exclusivités à valeur ajoutée.


Lancement de la série des dossiers spéciaux présentant des contenus arrimés à l’actualité sociale ou juridique.

Le premier dossier lancé est la « Légalisation du cannabis » pour donner une vue 360 des enjeux juridiques de ce sujet d’actualité.


2019


Entrée en fonction de Me Alain Ricard à titre de président du conseil d’administration du CAIJ (2019-2023).


Mise sous authentification de la Collection de droit.

2020 – 2022


Conclusion d’ententes exceptionnelles en période de pandémie.

Le CAIJ met en place des ententes exceptionnelles pour donner accès à plus d’outils durant la pandémie de COVID-19 et permettre à ses membres de travailler à distance.


Accueil des notaires du Québec à titre de membres du CAIJ.

Le conseil d’administration de la Chambre des notaires du Québec a approuvé la conclusion d’une entente visant à ce que tous les notaires deviennent membres du CAIJ.

2023


Entrée en fonction de Me Caroline Blache à titre de présidente du conseil d’administration du CAIJ (2023-).


Mme Karine Mac Allister est nommée directrice générale, succédant ainsi à Me Nancy J. Trudel.

Nos rapports annuels présentent la liste complète de nos partenaires et des initiatives soutenues au fil des ans.