Nouvelles du CAIJ
  • Dans la communauté
  • Partenariats
  • À propos du CAIJ

Appel à la collaboration pour la modernisation du système de justice lors de la conférence Legal.IT 2018

28 mars 2018

LegalITLa 12e Conférence Legal.IT, qui a eu lieu le 23 mars 2018 dernier au Centre des Sciences de Montréal, affichait complet! Cette conférence annuelle organisée par le Jeune Barreau de Montréal (JBM) traite des questions technologiques liées à la pratique du droit.

Au moment où le bâtonnier du Québec rencontre les médias et multiplie les efforts pour sensibiliser le gouvernement et la population quant au besoin d’investissement dans la justice, la plénière d’ouverture de l’événement traitait « des tribunaux sans papier », plus spécifiquement des changements technologiques nécessaires pour réaliser ce virage si important pour la profession.  

LaureanneVAILLANT_webDans une brève allocution pour souligner le début de la conférence et remercier les organisateurs du JBM de mettre sur pied cet événement unique au Québec, Me Lauréanne Vaillant*, administratrice du CAIJ, appelle tous les acteurs de la communauté à s’unir pour rentabiliser les ressources limitées et arriver plus rapidement à moderniser notre système de justice.

*Me Lauréanne Vaillant est la représentante au conseil d'administration du CAIJ des avocats ayant 10 ans et moins de pratique.


Allocution d’ouverture de la conférence Legal.IT 2018

En 2007, c’était la première édition de Legal.IT. Sous des débuts modestes, des visionnaires ouvraient des portes vers de nouvelles dimensions de la pratique du droit. Ils regardaient bien haut et loin. Science-fiction? Avenir lointain? Transformation belle et bien amorcée? À l’époque, les avis pouvaient être partagés quant à l’urgence de la situation, mais qu’importe : la graine du changement était semée.

Aujourd’hui, il ne fait plus de doute pour chacun des intervenants de la communauté juridique que la pratique vit des transformations majeures, apportant défis et opportunités. Cette mutation nécessite des investissements massifs, beaucoup d’inventivité, une adaptation rapide aux changements technologiques et sociaux de même qu’une ouverture aux partenariats.

Au CAIJ, notre mission est toujours de donner accès à l’information juridique essentielle et aux outils de pratique dont nos membres ont besoin, et ce, aux meilleurs coûts possibles et de la façon la plus utile qu’il soit.  La façon d’accéder à l’information juridique change et évolue avec l’accélération des technologies, mais la mission reste la même.

Les partenariats nous permettront d’aller plus rapidement et plus efficacement, et ce, plus particulièrement dans cette vaste opération qu’est la modernisation de la justice. Mailler les intelligences grâce aux partenariats. Le milieu de la recherche scientifique l’a bien compris. En faisant des partenariats de recherche interuniversitaires, les groupes de recherche atteignent des résultats impressionnants plus rapidement. Nous sommes convaincus qu’en utilisant au mieux les ressources limitées disponibles, plus grand est le bénéfice pour tous.

Comme courtier en information juridique, le CAIJ se positionne au cœur de partenariats performants: nous les sollicitons, les facilitons, les soutenons et les bonifions, et ce, afin d’appuyer tous nos membres et notre ordre professionnel, le Barreau du Québec. Nos partenariats mettent en commun les forces de chacun pour générer une valeur ajoutée, améliorer la pratique du droit et accroître l’accès à la justice en usant des avancées développées par les meilleurs de chaque domaine.

Très prochainement, en ajoutant plus de 400 000 décisions de tribunaux administratifs québécois à notre base de données, plus spécifiquement celui de la Régie du logement, le CAIJ participe aux efforts de dématérialisation des tribunaux. Que ce soit cet exemple d’acquisition de contenu ou par l’ensemble des contenus et données disponibles, que nos membres peuvent consulter au quotidien, ceux-ci sont enrichies par des processus d’analyse, d’indexation, de visualisation et de contextualisation. Aujourd'hui, le CAIJ est donc le gardien d'un patrimoine d'information juridique non seulement fiable, mais également finement structurée pour permettre à ses membres de l’interpréter plus facilement.

Dans cette effervescence créatrice, la contribution de l’intelligence artificielle à la pratique de la profession n’est pas encore complètement définie, mais elle progresse très rapidement. Or, l’intelligence artificielle repose avant tout sur la qualité des données, sa fiabilité et sa structuration. Dans ce contexte, les données du CAIJ sont une source d'information unique.

Imaginer exactement, de quoi sera faite la pratique du droit demain, n’est pas une tâche facile.

C’est pourquoi tous les intervenants de la communauté juridique, nous devons, nous mobiliser pour créer une synergie dans laquelle nous allons tous dans la même direction.  Le CAIJ tend la main et est prêt à jouer son rôle.

Au nom du CAIJ, je félicite tous les organisateurs de Legal.IT de leur vision. Nous sommes heureux d’être votre partenaire et de soutenir cet événement phare de l’évolution de notre pratique.

Je remercie le Jeune Barreau de Montréal de cette tribune et je terminerai en partageant cette citation du regretté Stephen Hawking d’une éloquente logique : L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.

Bon colloque!

Me Lauréanne Vaillant, administratrice du CAIJ